Travail et chaleur : quels sont vos droits ?

En cas de chaleur excessive ou de canicule, le droit du travail prévoit plusieurs mesures garantissant des conditions de travail adaptées et préservant la santé des salariés.

Quels sont les droits des employés et les devoirs des employeurs en cas de températures extrêmes ?

Causes de chaleur

Un été caniculaire ou des températures extrêmes peuvent rapidement rendre le travail d’un salarié difficile. Mais la chaleur au travail n’est pas seulement le privilège du climat.

Code du travail : les obligations de l’employeur

Pour protéger les salariés et offrir des conditions de travail convenables, la loi prévoit certaines mesures. L’employeur doit notamment veiller  :

  •  a renouveler  l’air des locaux fermés,
  • mettre à disposition de l’eau potable fraîche pour l’ensemble des employés,
  • aménager les postes en extérieur pour protéger les salariés des conditions atmosphériques.

Droit de retrait du salarié

Aucune norme de température à partir de laquelle l’employé peut cesser de travailler n’est fixée.

Toutefois, l’institut national de recherche et de sécurité (INRS) limite la température à 30°C pour une activité sédentaire, et à 28°C pour un travail nécessitant une activité physique.

chaleur

SI VOUS SOUHAITEZ

DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

CONTACTEZ NOUS AU 01 82 93 00 22

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s